Notre établissement contribue aux enjeux du développement durable en adaptant son projet d’établissement et son fonctionnement pour tenir compte de son impact social et environnemental tout en garantissant une soutenabilité économique.

Nos démarches de développement durable sont identifiées ci-dessous avec les logos correspondants aux Objectifs de Développement durable de l’ONU qu’ils illustrent :

En 2022 nous avons donné des anciens endoscopes (série Olympus 190) au Pr Madoky DIOP du Centre Hospitalier Régional de Thiès au Sénégal.

Depuis plusieurs années, notre établissement participe au Challenge « Au boulot à vélo ».

En juin 2022, les 15 participants (sur 35 membres du personnel) avaient enregistré 817 kms et trouvé 8 balises.

La structure avait été classée 81ème sur 196 dans la catégorie des établissements de 21 à 100 salariés.

Le prêt d’un vélo avait permis à un salarié de se mettre à la pratique du vélo.

En juin 2023, les 18 participants ont enregistré 1854  kms. Les 50 balises dispersées dans l’Eurométropole de Strasbourg ont été découvertes.

Dans le cadre du défi recyclage, organisé par le challenge, un vélo à recycler a été remis à Cadr’67.

Le calcul du Bilan Carbone est la première étape de notre objectif de réduction des émissions.

Il a été réalisé en 2022 sur les chiffres et données de l’année 2021. Il est rapporté au nombre d’endoscopies total réalisé cette année-là pour aboutir au bilan carbone d’une endoscopie digestive sous anesthésie générale.

 Le Bilan Carbone est réalisé selon la méthodologie définie par l’Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie (ADEME). Il prend en compte l’ensemble des gaz à effet de serre définis par le Groupe d’Experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Il est réalisé avec la collaboration d’un cabinet d’experts en stratégie bas carbone : Alternative Carbone*. Le cabinet utilise la version 8.7.1 de l’outil Bilan Carbone. L’ensemble du personnel médical, paramédical et administratif a participé au recueil des données nécessaires à cette évaluation.

Résultats du Bilan carbone du CAEDA de 2021 : 241 tonnes d’équivalent CO2 émis soit 28 kg de CO2 par acte d’endoscopie (publication scientifique dans Endoscopy en 2023 ).

L’empreinte carbone du centre a été de 241 t CO2e ; rapportée à l’activité annuelle cela a permis d’estimer l’empreinte carbone d’une endoscopie digestive ambulatoire à 28,4 kg CO2e soit 6 fois plus que ce qui avait été estimé jusqu’alors.
Cette étude a permis de mettre en évidence le poids respectif de chaque poste d’émission qui sont par ordre décroissant le transport des patients et du personnel pour 45%, les équipements endoscopiques et informatiques du centre pour 32%, l’énergie pour 12%, les consommables pour 7%, les déchets pour 3%, le frêt pour 0,4% et les gaz médicaux pour 0,005%.

Dans la suite de ce bilan, les axes d’amélioration et de réduction des émissions en cours /déjà réalisées sont les suivants :

– juin 2022 : mise en place et développement d’un service de téléconsultation pour l’anesthésie afin de réduire l’impact lié aux déplacements des patients. La réduction des émissions liée à cette pratique pour l’année 2022 est estimée à 1.686 tonne eqCO2 pour 358 téléconsultations (6 mois).

– juin 2022 et 2023 : inscription des professionnels du centre au défi « Au boulot à vélo »

– automne 2022 : démarche d’évaluation des pratiques professionnelles sur la gestion des déchets liés aux soins.

– septembre 2023 : mise en place d’un forfait de mobilité durable pour les salariés se rendant au travail en utilisant des modes de transport dits « à mobilité douce » comme le vélo. Il est cumulable avec la participation à l’abonnement de transport.

La reforestation fait partie des solutions de lutte pour compenser nos émissions de CO2 même s’il est préférable de s’inscrire dans une logique de prévention

« Qui a planté un arbre n’a pas vécu inutilement »

En 2018, à l’instar de ce proverbe africain, notre entreprise de santé CAEDA a planté un arbre par jour travaillé. Ainsi, le centre a financé la plantation de 300 arbres en France cette année-là soit l’équivalent de 45 tonnes de CO2 stockées.

Les détails de ce projet sont consultables en ligne sur le site de Reforestaction :

https://www.reforestaction.com/centre-d-endoscopie-et-de-medecine-ambulatoire

 Par la suite, en 2020, deux médecins du centre sont à l’origine du projet de cagnotte en ligne « les professionnels de santé plantent une foret en Alsace ». Grace à la participation de 170 professionnels de santé au total, parmi lesquels on compte l’ensemble des médecins du centre, la plantation de 2000 arbres sur la commune de Sélestat a été réalisée en 2021 par Reforestaction.

https://bilans-ges.ademe.fr/fr/bilanenligne/detail/index/idElement/8917/back/bilans